Fiche de Race : Toydarien

Toydarien

Langue d'origine : ToydarienPlanète natale : Toydaria

Sensibilité à la Force : 00%

Création de personnage (FICHE DE PERSONNAGE mise à jour le 11 Mars 2017) :

FOR CON POU INT TAI DEX APP EDU
3D6-2 3D6+1 3D6+3 2D6+6 1D8+6 3D6+1 3D6 3D6+2

Règles spéciales :
Seconde Langue Natale : Huttèse (EDU x 5)
Résistance aux manipulations mentales par la Force : +80% de résistance aux manipulations mentales
Vol : Peuvent se déplacer comme des oiseaux en vol sans aucun malus
Régime alimentaire élevé : Nécessitent de grandes quantités de nourriture

Description : Description : Les Toydariens sont originaires de Toydaria, un monde localisé aux frontières de l'espace Hutt, dans la Bordure Moyenne. Ce sont des petits humanoïdes bedonnants. Ils ont de grands yeux, ainsi qu'une large bouche dotée de deux petites défenses. Leurs pieds sont palmés et leurs membres assez chétifs. En effet, pour se mouvoir ils utilisent de petites ailes dorsales qui battent à une fréquence très élevée. Celles-ci très petite s'avèreraient en tant normale inefficace pour des êtres de ce gabarit, mais les Toydariens font partie d'une des espèces les plus légères de la galaxie. En effet, la grosseur de leur ventre est du à la présence d'un gaz qui a les même caractéristiques que l'Hélium. Mais ce mode de locomotion nécessite énormément d'énergie pour permettre aux ailes d'avoir une fréquence de 10 battements par seconde, les Toydariens sont donc virtuellement toujours entrain de se nourrir. Enfin leur couleur de peau varie du bleu au rose en passant par le vert. Il est à noter que lorsqu'un toydarien vient au monde, il possède déjà toutes les caractéristiques d'un individu adulte. Il est simplement plus petit. Il peut de suite prendre son envol. Enfin, leur cerveau qui n'est pas plus complexe que celui d'un être humain, possède toutefois une structure particulière qui leur permet de résister à une manipulation mentale effectuée au moyen de La Force.Un adulte mesure en moyenne entre 0,90 et 1,50 mètres. Leur espérance de vie est de 75 ans.
Les Toydariens peuvent pratiquer couramment trois langues, leur langue natale, le Toydarien, mais aussi le Basic, et le Huttese. La connaissance de cette langue est due à la longue tradition de commerce entre les deux espèces. En effet, les Toydariens sont réputés pour leur art du marchandage, ils adorent discuter les prix et conclure des transactions. Mais le meilleur côtoie le pire, en effet si certains sont cultivés et honnêtes, d'autres sont fourbes et hypocrites, tel Watto, un marchand de pièces détachées sur Tatooïne. Une des autres passions des Toydariens sont les jeux de hasard, ainsi il n'est pas rare de voir un marchand prendre une décision importante sur un coup de dé.
Le monde natal des Toydariens est un monde hostile peuplé de prédateurs. Ainsi pour survivre leurs ancêtres ont développé la capacité de vol qui leur permettait d'être hors d'atteinte. Ils vivaient sur des enchevêtrements d'algues à l'abri de dangers éventuels. De cette vie ancestrale, les Toydariens ont conservé l'habitude du vol. Ainsi où qu'ils se rendent, ils utilisent ce moyen de déplacement hautement énergétique. De ce fait l'espace aérien de Toydaria est rempli de Toydariens, cet état de fait n'est pas sans provoquer quelques restrictions aux visiteurs. En effet, le trafic aérien des astronefs est sévèrement réglementé, il ne peut avoir lieu qu'à certaines périodes de la journée. De même les Airspeeders sont totalement proscrits de la planète, pour se déplacer les étrangers utilisent un chemin de fer bâti par les gouvernements qui les mènent de cité en cité.
Malgré qu'ils aient incorporé de nombreuses technologies galactiques, les toydariens sont attachés à leur mode de vie, plutôt archaïque selon les standards, vivant dans de petits villages. Comme plusieurs autres mondes de l'Espace Hutt, Toydaria n'a pas trop été touchée par la loi Impériale et est en fait un monde paisible qui n'a eu pour principaux soucis que les détournements de quelques vaisseaux de ravitaillement lors d'embuscades tendues par des communautés rivales.