Fiche de Race : Verpine

Verpine

Langue d'origine : Verpine (onde radio)Planète natale : Astéroïdes de Roche

Sensibilité à la Force : 00%

Création de personnage (FICHE DE PERSONNAGE mise à jour le 08 Novembre 2017) :

FOR CON POU INT TAI DEX APP EDU
3D6 3D6+1 3D6-2 2D6+7 1D3+17 3D6 3D6 3D6+3

Règles spéciales :
Antennes : reliés en permanence les uns aux autres. Ne parlent que par ondes radio et doivent utiliser un modulateur de fréquence couplé à un vocabulateur pour s’exprimer avec les non-verpines.
Armure naturelle : 1PA
Régénération : Récupèrent leurs PV 50% plus vite que la normale
Acuité visuelle : Peuvent utiliser leurs yeux comme des microscopes de faible puissance

Description : La race des Verpines s'est lentement sédentarisée dans divers endroits de la galaxie et semble avoir été fondamentalement nomade il y a bien longtemps. On s'accorde généralement à penser qu'elle aurait pour berceau le champ d'astéroides du système de Roche mais les verpines eux-mêmes n'en sont pas très sûrs. Le peuple verpine est organisé en essaims nomades et en ruches sédentaires avec un système de démocratie interne totale. Reliés en permanence les uns aux autres par leurs antennes qui sont de véritables émetteurs radiobiologiques, les verpines participent pleinement à la prise des décisions au sein de leur essaim et dans le cadre de grands rassemblements de plusieurs essaims (comme à Roche), la consultation s'étend très souvent sur l'ensemble des verpines présents dans un même système stellaire. Par voie de conséquence, n'importe quel verpine peut s'exprimer au nom de son essaim en tant que porte-parole. Les seules distinctions existantes sont celles résultant de compétences et aptitudes individuelles reconnues par la communauté.

Les verpines sont presque tous des bricoleurs compulsifs qui éprouvent le besoin de démonter et remonter tout ce qui leur tombe sous la main, souvent en y apportant des modifications parfois très intéressantes et à d'autres moments très dangereuses.

Contrairement à la plupart des races intelligentes de la galaxie qui ont évolué à partir des insectes, les verpines ne disposent que de quatre membres et pratiquent la station verticale avec une morphologie nettement plus humanoïde qu'insectoïde. Leur carapace est toujours de couleur verte allant du clair au foncé et brunissant avec l'àge. Leurs yeux à facettes possédent une vision de proximité extrèmement développée comparable à celle d'un microscope de faible puissance et leurs antennes servent d'émetteurs-récepteurs sur la fréquence spécifique à leur race.

Les verpines sont hermaphrodites et se reproduisent également de manière consensuelle : lorsque l'essaim estime que sa population doit augmenter, il désigne en son sein les individus qui vont temporairement devenir mâles et femelles le temps de s'accoupler. Puis, d'autres individus sont désignés pour s'occuper des oeufs et élever les larves jusqu'à la naissance des nouveaux verpines sous leur forme achevée. L'intégration dans le groupe se fait extrèmement vite puisque avant même que la métamorphose de la larve soit achevée, elle baigne déjà dans les émissions radio-organiques des adultes. Dès qu'elle devient mobile, elle est donc capable de contribuer efficacement à la collectivité tout en développant ses propres aptitudes personnelles.

Certains essaims ou ruches verpines sont connus depuis des millénaires et leurs membres ont vite assimilé certains principes de la civilisation galactique, transformant leur communauté en corporation spécialisée le plus souvent dans l'ingénierie, les systèmes environnementaux et les constructions navales. Slayn & Korpil (une compagnie navale formée de deux petites ruches) ou Roche Droids sont les exemples les plus connus de l'industrie verpine. La première est même responsable de la conception du fameux bombardier lourd B-wing, qui servit dans la flotte de l'Alliance puis de la Nouvelle République.

Les essaims nomades louent leurs services aux navires qu'ils croisent sur leur route et qui ont besoin d'améliorations ou de réparations urgentes. Dès sa constitution, le complexe militaro-industriel impérial a tenté d'assimiler les verpines dans sa gigantesque machine de production en les écartant autant que possible des contrats civils et en envoyant des "conseillers techniques" auprès des ruches sédentaires. La nature particulière de la civilisation verpine (une démocratie participative permanente et consensuelle) fait qu'ils n'apprécient guère ni la forme du gouvernement impérial, ni l'expression de son autorité et très peu de verpines se sont volontairement mis au travail pour l'Empire qui a du finir par renoncer plus ou moins totalement à ses projets (il est difficile de réduire en esclavage une race qui ne possède pas de véritable leaders, de hiérarchie définitive ou de centres de décision tout en fonctionnant aussi bien que les groupes humains les plus structurés). L'Empire a surtout veillé à limiter les contacts des communautés verpines avec les corporations et les particuliers qui ne lui sont pas dévoués mais là encore, contrôler les déplacements d'un peuple en majeure partie nomade n'est pas une mince affaire.

La Ceinture d'Astéroïdes de Roche est un lieu particulier pour les verpines et depuis qu'elle a été officiellement intégrée aux routes commerciales il y a environ 160 ans, de nombreux essaims s'y sont rendus pour s'y installer et plusieurs ruches sédentaires se sont délocalisées dans ce système. Le fait que plusieurs millions de verpines vivent dans des habitats parfaitement sûrs au beau milieu d'un champ d'astéroides peuplé de limaces spatiales, mynocks et autres parasites est un témoignage incontestable de l'ingéniosité technologique de ce peuple. Les verpines considèrent un peu Roche comme étant soit leur berceau, soit l'étape la plus ancienne dans leurs pérégrinations et certains sont même convaincus que les astéroides sont tout ce qui reste de la planète qui a vu naitre leurs ancêtres, planète qu'une guerre civile entre essaims aurait détruite il y a bien longtemps. Là encore, la nature particulière de leur organisation sociale fait que les ruches qui résidaient déjà dans le système Roche avant qu'il soit officiellement recensé ne disposent d'aucun ascendant particulier sur le reste de leur peuple.