Fiche de Planète : Sriluur

Sriluur

 

Fiche technique   Description

Région : Bordure extérieure
Système : Sriluur (Ruul)
Population : 460 000
Races présentes : Weequay et Houk (8%), Autres (10%)

Type : Téllurique
Diamètre : 6 591 Km
Gravité : 1
Atmosphère : Respirable
Décors : Déserts, plateaux rocheux
Climats : Tempéré à aride

Distance du noyau : n/c années lumières
Durée d'une journée : 22 heures standard
Durée d'une année : 270 jours locals

Affiliation : Empire / Hutt / Soleil Noir
Niveau technologique : Galactique
Importation : Aucune
Exportation : Main d'oeuvre

 

La planète possède 5 lunes.
Située dans la Bordure Extérieure, au sein du secteur contrôlé par les Hutts, Sriluur est le monde natal des Weequays, une espèce inféodée aux Hutts depuis de nombreux siècles. C'est une planète à l'environnement hostile, dont la surface est majoritairement recouverte de zones rocailleuses et de déserts semi-arides inhospitaliers. Les rares plans d'eau qu'on peut y trouver, notamment la Mer de Meirm, possèdent un tel taux d'acidité qu'une exposition prolongée est léthale pour n'importe quelle créature vivante. En raison de son environnement difficile, Sriluur ne possède que peu d'espèces animales. On notera toutefois la présence de créatures omnivores appelées bandigos et de leurs "ennemis héréditaires", des prédateurs connus sous le nom de loups noirs.

Les deux hémisphères de la planète possèdent une géographie très différente l'un de l'autre. L'hémisphère nord de Sriluur est composé en grande partie de la Grande Cueva, plus couramment appelée Désert de Cueva. Cette zone désolée est parsemée de cratères profonds et de volcans dont la plupart sont toujours en activité, et l'on y rencontre des tempêtes d'une puissance dévastatrice. La vie animale y est plus que rare, et on n'y rencontre très peu de créatures intelligentes, qui préfèrent la relative "douceur" de l'hémisphère sud. La zone sud de Sriluur est en effet plus apte à accueillir la vie, et la très grande majorité des habitants de la planète s'y concentre, bien qu'elle puisse être considérée comme également hostile au regard des standards galactiques. L'hémisphère sud est également constellé de volcans, dont la moindre des qualités est d'être éteints. Les "forêts" qu'on y croise sont en fait des amas de roche volcanique, séparés par des canyons de transparacier d'un noir absolu au fond desquels on peut apercevoir les rivières qui charrient l'eau des sources montagneuses jusqu'à la Mer de Meirm, ainsi qu'aux plans d'eau moins importants.

La région la moins hostile de Sriluur se situe en fait le long de l'équateur. Cette zone, connue sous la dénomination de Petite Cueva, possède le climat le plus tempéré et globalement l'environnement le plus propice à la vie telle qu'on peut la concevoir sur une telle planète. C'est là que se concentrent les quelques dizaines de milliers de colons Houks, qui ont quitté la planète Lijuter pour venir s'établir sur Sriluur environ trois siècles avant la Bataille de Yavin. Si la planète des Weequays peut être considérée comme dangereuse de par ses conditions naturelles, la chose est vraie également de par les personnes qui la fréquentent. Sriluur est en effet située à un endroit stratégique, près de la Passe de Sisar, une zone totalement hors de contrôle des diverses autorités galactiques et qui est utilisée par tout ce que le secteur compte de contrebandiers, de pirates de l'espace et de hors-la-loi divers. Le système de Sriluur est le lieu de tous les trafics, et s'y mêlent les intérêts de diverses factions : les Hutts bien évidemment, qui contrôlent la zone - du moins en théorie, et certainement pas complètement - mais aussi le Soleil Noir et - du temps de la Guerre Civile, par l'Alliance Rebelle, qui utilisait à l'époque les endroits peu fréquentés par les patrouilles impériales et où il était facile de se cacher et de se procurer un peu tout et n'importe quoi au marché noir.

L'histoire de Sriluur est, comme en témoigne la surface de ce monde désolé, avant tout géologique et tectonique. Fort heureusement pour ses habitants, le plus gros de l'activité volcanique de la planète était déjà du passé lors de la troisième Bataille de Vontor, qui opposa les Hutts et leurs alliés au célèbre Xim le Despote. Après que les Hutts aient affirmé leur mainmise sur Sriluur, les choses évoluèrent peu et la planète des Weequays ne connut ni développement technologique important, ni évènement notable durant des siècles. "Grâce" à la présence proche de la Passe de Sisar, Sriluur acquit une certaine notoriété dans le milieu du crime, sans toutefois que sa population en bénéficie de quelque sorte que ce soit. Durant les dernières années de la République, un groupe connu sous le nom de pirates de Disac devint assez célèbre dans le secteur, plus pour leur brutalité et leur goût du sang que leur réelle efficacité.

Environ 300 ans avant la Bataille de Yavin, la venue d'un important contingent de colons houks marqua le début, pour les Weequays, d'une ère de changement aux accents néfastes pour leur société relativement primitive et clanique. Cet afflux massif de colons étrangers fut également le départ d'une querelle interminable entre les deux communautés, qui se concrétisa parfois par de violents affrontements. Peu de temps avant la Bataille de Yavin, les troupes impériales investirent le système de Sriluur pour y établir de nombreuses mines afin d'alimenter les usines des Chantiers Navals de Kuat, chargés de produire notamment les célèbres destroyers stellaires impériaux utilisés par la Marine du nouveau régime. L'orbite de Sriluur fut transformée en vaste zone utilisée pour regrouper et dispatcher les différentes cargaisons de matériaux de la région. Les systèmes voisins de Ka'Edus et Verde étaient en effet à cette époque largement exploités par l'Empire, et Sriluur était le point le plus intéressant pour faire converger toutes ces richesses vers le Noyau, où ils étaient transformés en bâtiments de guerre.

Malgré la présence de l'Empire, dont on connaît le dégoût pour les contrebandiers et autres pirates, les activités illégales de Sriluur ne cessèrent pas avec l'arrivée des troupes impériales. Une sorte de consensus tacite sembla même s'établir entre le monde du crime en général, qui pouvait continuer d'agir de manière plus ou moins discrète, et les nouvelles autorités en place, qui fermaient les yeux tant que leur quota de production était respecté et que les huiles de l'état-major, dans les Mondes du Noyau, étaient satisfaites des chiffres. Nul doute que la plupart des officiers impériaux en place à l'époque étaient largement corrompus par les Hutts et divers groupes de hors-la-loi.

La période de présence impériale coïncide avec une aggravation des tensions entre colons houks et natifs weequays, avec notamment la proclamation de la loi martiale dans les territoires houks, et l'attaque de plusieurs villes weequays par les nouveaux arrivants. Une escalade de violence que l'Empire ne tenta même pas d'enrayer, et qui aboutit à de lourdes pertes dans les deux communautés.

Peu après la Bataille de Yavin, le groupe de pirates Disac fut finalement anéanti dans une large proportion, mais il ne fallut pas longtemps avant que la place vacante ne soit reprise par d'autres groupes. La zone de Sriluur demeura donc aussi dangereuse qu'avant, et les voyageurs "pacifiques" et autres commerçants ne peuvent que s'appuyer, pour leur protection, sur la présence impériale dans le secteur Hutt, symbolisée principalement par deux destroyers stellaires : l'Annihilator, chargé de surveiller les frontières de l'espace Hutt, et l'Impitoyable, assigné à la Périphérie. Avec l'augmentation de la contrebande dans le secteur et surtout la présence avérée d'unités de l'Alliance Rebelle, la présence impériale fut notablement renforcée et plusieurs avant-postes permanents furent établis pour surveiller toute la zone. Ce qui ne contribua d'ailleurs nullement à ralentir les activités criminelles, mais simplement à les rendre plus discrètes qu'auparavant.

Durant la présence impériale sur Sriluur, l'Ordre Nouveau était représenté par le gouverneur impérial Newen Streeg, un homme largement incapable d'assurer correctement son commandement. Le capitaine Barsse Neomen, en charge du vaisseau-amiral du gouverneur, le croiseur d'intervention de classe Strike Tempête Ionique, est même à la solde du Soleil Noir, et informe constamment ses "supérieurs" des mouvements de troupes impériales afin d'adapter la contrebande en conséquence. La présence impériale sur le sol de Sriluur fut très légère : un petit avant-poste au sud des ruines de Q'ojo, une garnison standard dans la ville de Meirm City, et une troisième et dernière base de l'Armée à l'entrée du célèbre canyon de Boneglass. Des effectifs réduits pour une influence quasi inexistante, puisque les troupes impériales ne tentèrent même pas d'empêcher les communautés houk et weequay de s'entretuer au fil des ans.

Après la chute de l'Empire, les trois garnisons furent promptement évacuées, et la zone rendue à ses "affaires", c'est-à-dire au crime organisé. La Nouvelle République n'exerça qu'un contrôle très limité et n'établit même pas de garnison permanente sur place. Les choses changèrent quelque peu avec l'arrivée dans la galaxie des envahisseurs Yuuzhan Vong, qui attaquèrent finalement l'espace Hutt et en conquérirent toutes les planètes. Sriluur, avec sa technologie primitive, ne put rien faire devant la puissance déployée par les extragalactiques. Les Weequays - comme les colons Houks - furent réduits en esclavage jusqu'à la reddition complète des Yuuzhan Vong suite à leur défaite en orbite de Coruscant.

Sriluur est la planète natale des Weequays, une espèce peu évoluée inféodée aux Hutts depuis de nombreuses générations. La planète est également habitée par une importante communauté houk, issue d'une vague de colonisation vieille de trois siècles. A côté de ces deux groupes importants, environ 10% de la population est composée d'un ensemble d'espèces variés, issues principalement des mondes faisant partie de l'espace Hutt, y compris de Nal Hutta. Les seigneurs du crime hutt, quels que soient leurs clans et leur importance, sont toujours accompagnés d'une cour composée d'un grand nombre d'espèces, consituant ainsi un mélange très varié comme on peut en voir sur la plupart des planètes plus modernes de la Bordure Extérieure.

Les Weequays, peuple primitif, sont polythéistes, et vénèrent une bonne centaine de dieux et de déesses, dont le plus puissant est Quay, le Dieu de la Lune. Les natifs de Sriluur sont établis principalement dans l'hémisphère sud de la planète, le seul endroit réellement habitable, et font de fréquents pélerinages aux thal, sortes d'autel d'obsidienne vieux de plusieurs siècles, pour rendre hommage à leur panthéon divin. La capitale administrative de la planète, Al'Campur, est d'ailleurs construite autour du thal rendant hommage à Am-Shak, le Dieu de la Foudre.

-Dnalvec : principale ville spatioportuaire de la planète, Dnalvec rassemble à elle seule trois des quatres spatioports de classe stellaire que possède Sriluur. C'est dans cette ville que se trouve le quartier général local du B.O.S.S., en charge de tout le trafic issu de la Passe de Sisar, et l'on considère que c'est le meilleur endroit pour recruter un pilote capable de parcourir ladite Passe, ou tout simplement acheter des informations intéressantes. Bien que Meirm City soit une ville plus moderne, le port de Dnalvec est un endroit intéressant à visiter pour ceux qui ont des liens avec le crime organisé ou qui ont besoin de "services spéciaux", tels qu'un vaisseau rapide et discret par exemple.
Dnalvec est également le lieu où se concentre une forte communauté houk, qui peuple également tous les alentours. La frontière du territoire houk se trouve en effet à moins de trente kilomètres du nord de la ville, ce qui explique également la présence sur place de la Milice de Dnalvec, sans conteste la meilleure formation militaire que les Weequays aient jamais rassemblée sous une seule et même bannière. La Milice de Dnalvec est principalement en charge de la protection de la ville, mais ces mercenaires furent également utilisés par les seigneurs du crime hutt au besoin, et beaucoup rejoignirent les rangs de la Rébellion. D'ailleurs, après avoir établi une présence militaire sur place, l'Empire prit soin de bombarder toutes les bases connues de la Milice pour stopper toute aide à l'Alliance Rebelle.

-Meirm City : Meirm City est véritablement le cœur de la culture Weequay. Construite sur la rive orientale de la Mer de Meirm, la ville est le principal refuge des hors-mondes. On y trouve toutes sortes d'organisations criminelles, et les opportunités sont nombreuses pour qui possède assez de cran pour les saisir. Le Soleil Noir est largement représenté par le biais de la société des Transports Xizor, qui possède le chantier de récupération de Gricul, l'un des plus réputés chantiers de réparation et de construction privés de la Bordure Extérieure.
Le voyageur imprudent qui se laisse aller à la contemplation du célèbre brouillard de Meirm risque gros : l'acidité de la Mer de Meirm est telle que le brouillard qu'elle répand parfois sur la ville peut causer de graves lésions respiratoires à tous ceux qui n'ont pas pris la précaution de se munir d'un masque filtrant de bonne qualité. Ce brouillard, mêlé aux particules de poussière cuivrée des rives de la Mer, entraînent la présence d'un mince filet verdâtre et très corrosif sur la plupart des bâtiments et des nombreux totems placés un peu partout dans la ville en référence aux dieux weequays.

-Ruul : minuscule comparée à Quay - la principale lune de Sriluur -, Ruul est cependant la seule des cinq lunes de la planète à posséder une atmosphère respirable, et donc à accueillir des formes de vie. Bien connue des historiens pour être le lieu où le Maître Jedi Sora Bulq trahit les siens durant les premiers mois de la Guerre des Clones, Ruul est un monde verdoyant en plein développement. Les trois quarts de sa surface sont recouverts par des terres fertiles, le reste se composant de nombreux lacs et cours d'eau. La lignée dont descend Sora Bulq, un clan de marchands weequays opulents, possède la plupart des terres de la lune, tandis que le reste est partagé entre familles de plus modeste importance. La puissance du clan du Maître Jedi est représentée par des monuments en pierre érigés dans les zones tempérées de l'hémisphère nord. On peut d'ailleurs noter que la plupart des ruines qui entourent les terres du clan Bulq sont en fait des monuments religieux provenant de Sriluur, en violation de tous les édits religieux en vigueur sur la planète.