Fiche de Planète : Kintan

Kintan

 

Fiche technique   Description

Région : Bordure extérieure
Système : Amas de Si'Klaata
Population : 12 000 000
Races présentes : Nikto et Hutt

Type :
Diamètre : 12 054 Km
Gravité : 1
Atmosphère : Respirable
Décors : Archipels, déserts de cailloux, forêts, marécages, volcans
Climats : Majoritairement tempéré

Distance du noyau : n/c années lumières
Durée d'une journée : 32 heures standard
Durée d'une année : 412 jours locals

Affiliation : Hutt
Niveau technologique : Galactique
Importation : Divers,haute technologie
Exportation : Main d'oeuvre

 

Située au sein de l'Amas de Si'Klaata, dans l'espace Hutt, Kintan est la planète natale des Niktos, et possède 3 lunes. Ce monde qui fut jadis verdoyant et paisible est désormais façonné par une activité tectonique en augmentation permanente. Les volcans ont pris la place des vertes collines, et les lacs de magma en fusion sont désormais plus communs que les lacs et les prés. Fort heureusement pour ses habitants, Kintan possède encore quelques espaces intacts.

Si la flore de Kintan a considérablement souffert des conditions environnementales, la faune de Kintan a elle subi de plein fouet la présence de la seule espèce intelligente à la surface du globe : les Nitkos ont en effet depuis longtemps éradiqué quasiment toute forme de vie animale de la surface de leur monde, afin de survivre dans des conditions chaque jour plus difficiles. Aujourd'hui, les animaux de légende de Kintan, tels que le fameux Faucheux de Kintan ne sont plus que ça : des légendes. Seules les animaux les moins "dangereux" pour le devenir des Niktos ont été "autorisés" à survivre. Ils peuplent pour l'essentiel les zones les plus fertiles de la planète, là où se concentre l'essentiel de la population. Cette dernière est composée de cinq sous-espèces de Niktos, dont chacune possède les traits nécessaires à la survie dans son environnement propre.

L'histoire de Kintan et de ses habitants n'est qu'une longue suite de troubles et de violences. Il y a de cela plusieurs millénaires, l'étoile M'dweshuu se transforma en nova, faisant ainsi pleuvoir sur la planète des radiations mortelles qui vinrent à bout de la plupart des espèces animales et végétales. Au cours des millénaires qui suivirent, les espèces survivantes subirent de profondes mutations en raison des radiations, et se transformèrent pour certaines en d'effrayantes créatures de cauchemar, toutes plus dangereuses les unes que les autres. Parmi ce bestiaire, une espèce animale composée de petits reptiles quadrupèdes se développa plus rapidement que les autres, et évolua pour finalement devenir les Niktos. Cette évolution marqua le début de la fin pour toutes les autres espèces de Kintan.

La nouvelle espèce intelligente que formaient alors les Niktos décida de tout faire pour survivre à cet environnement hostile. S'ils ne pouvaient maîtriser dans l'immédiat les conditions climatiques, les Niktos purent en revanche se débarrasser du maximum d'espèces "rivales" dangereuses pour leur survie. Au cours des siècles qui suivirent, la plupart des animaux, et même certaines plantes, furent ainsi exterminés, afin de laisser la place aux nouveaux prédateurs dominants : les Niktos. Après avoir atteint leur but, les Niktos évoluèrent en une espèce technologiquement assez avancée. Des astronomes niktos découvrirent la nova M'dweshuu peu après le quatrième conflit planétaire majeur, et de cette découverte partit un étrange culte religieux qui fut connu sous le nom de Culte de M'dweshuu. Dans des conditions qui demeurent largement méconnues des historiens, le Culte devint la religion dominante sur Kintan et ses adeptes prirent le pouvoir sur ce monde en perpétuelle crise.

Mais le pouvoir du Culte de M'dweshuu ne dura pas longtemps. A peu près au même moment, une autre espèce intelligente - et plus développée - étendit peu à peu son emprise dans le secteur : les Hutts. Plusieurs siècles avant même la création de la République Galactique, les Hutts colonisèrent l'Amas de Si'Klaata et découvrirent les Niktos, qu'ils s'empressèrent de vouloir conquérir à leur tour, après avoir étendu leur emprise sur les peuples klatooinien et vodran. Mais contrairement à ces deux espèces facilement réduites en esclavage, les Niktos étaient plus avancés technologiquement et la conquête s'annonçait sanglante. Confronté à cette civilisation violente, et conscient de l'avantage qu'il y aurait pour les Hutts à posséder une telle force de frappe supplémentaire, Churabba le Hutt, qui dirigeait les opérations dans la zone à cette époque, décida de faire une démonstration de la puissance des Hutts pour soumettre les Niktos. Parfaitement au courant de la dévotion des natifs de Kintan pour leur nova, il décida de pulvériser le centre du pouvoir religieux de Kintan grâce à sa flotte en orbite, démontrant ainsi la toute-puissance de sa flotte, et la nécessité pour les Niktos de s'avouer vaincus et de jurer allégeance à leurs nouveaux maîtres.

Les Niktos furent ainsi, depuis ce temps, l'une des nombreuses espèces asservies par les Hutts et que l'on retrouvait dans la plupart de leurs coups tordus. En raison de leurs aptitudes guerrières, les Niktos constituaient une force importante pour les Hutts, qui s'en sont notamment servi pour vaincre les armées de Xim le Despote, et de manière générale pour toutes leurs opérations militaires. Kintan n'était pas une planète stratégiquement importante. Elle fut cependant, comme bien d'autres, envahie par les Yuuzhan Vong lorsque ces derniers se décidèrent à attaquer l'Espace Hutt. Bien qu'ils soient de bons combattants, les Niktos n'ont jamais possédé une technologie militaire très avancée, et la conquête de Kintan fut relativement aisée malgré quelques pertes notables dans les rangs des envahisseurs. Près de 75% de la population fut réduite en esclavage ou exterminée lors de l'assaut et dans les mois qui suivirent la défaite des Niktos.


-Archipel de Gluss'elta : autrement appelé Îles de Gluss'elta, cet archipel est constitué de douze îles principales et de nombreuses autres plus petites, et se situe à environ 4000 kilomètres au sud-est au large de la Mer de Gluss'elta. L'archipel touche l'ouest d'une zone désertique appelée le Wannschok (ou Terres sans Fin), et l'arête est de la zone de la Lune Brûlante. L'archipel est une zone très isolée, et constitue d'ailleurs le refuge des derniers grands prédateurs de Kintan, de grandes créatures marines vivant à des profondeurs telles que les Niktos n'ont pas ressenti le besoin de s'en débarasser. Les îles de l'archipel sont également le lieu où vivent les Niktos Pâles, ou Gluss'sa'Nikto, une des cinq sous-espèces de Niktos qui a évolué sur les rivages de l'archipel. La zone est également notoirement connue pour abriter occasionnellement des contrebandiers, chasseurs de primes et autres hors-la-loi, qui disposent de nombreuses cachettes dans le secteur.

-Zone de la Lune Brûlante, et la Rivière de Feu : l'un des endroits les plus dangereux des Terres sans Fin est incontestablement la Rivière de Feu, une anomalie géologique naturelle que les scientifiques ont pu observer sur un nombre très réduit de planètes. Il s'agit comme son nom l'indique d'un flot permanent de magma très fluide, qui prend son origine dans une chaîne formée par sept volcans en activité, situés eux-mêmes dans le secteur de la Lune Brûlante. La Rivière de Feu se fraye ensuite un chemin dans le Canyon du Désespoir sur environ quarante kilomètres pour parvenir au Ks'irasic (un mot nikto pouvant se traduire par Bassin de la Flamme Tortueuse), une vallée désolée séparant l'extrémité nord du continent Korsa des Terres sans Fin.

-Le Bassin est lui-même un secteur très dangereux : parsemé de puits de lave et de cristaux d'hyper-ferrofelsdpar assez grands et coupants pour empaler un Bantha, il est en outre fréquemment frappé par des tempêtes si puissantes qu'elles peuvent tuer n'importe quel être vivant se trouvant à découvert. Les quelques aventuriers qui osent parcourir ces terres désolées n'échappent bien souvent pas à ces vents terribles qui peuvent projeter n'importe quel être vivant contre les arêtes des critaux et les couper en morceaux. Les squelettes disséminés ici et là rappellent au voyageur imprudent qu'il ferait mieux de tourner les talons avant de subir le même sort. Le secteur est en outre celui qui possède la plus forte activité tectonique de toute la planète. Les tremblements de terre et les éruptions volcaniques y sont si fréquents que toute vie y est quasiment impossible.