Fiche de Planète : Neimoidia

Neimoidia

 

Fiche technique   Description

Région : Colonies
Système : Neimoidia
Population : n/c
Races présentes : Néimoidiens

Type : Téllurique
Diamètre : n/c Km
Gravité : 1
Atmosphère : Respirable
Décors : Jungles, collines, plaines, montagnes, océans
Climats : Majoritairement tropical

Distance du noyau : n/c années lumières
Durée d'une journée : n/c heures standard
Durée d'une année : n/c jours locals

Affiliation : Empire
Niveau technologique : Galactique
Importation : Divers
Exportation : Divers

 

Planète très contrastée, située dans les Colonies, Neimoidia était recouverte à la fois d'une forêt tropicale, de vastes plaines et de hautes montagnes. Les Neimoidiens, lointains cousins des Duros, plus grands qu'eux, avaient évolué sur cette planète qu'ils avaient aménagée à leur image, à savoir l'exploitation commerciale de toutes les richesses du sol et du sous-sol. Dans la forêt tropicale, les arbres manax étaient exploités pour leur rareté, tournés vers l'industrie de luxe. Aux pieds de ces arbres poussaient les champignons, que l'on retrouvait sur toutes les colonies Neimoidiennes comme Koru Neimoidia, Cato Neimoidia et Deko Neimoidia, et qui avaient fait la fortune des Neimoidiens. Le climat tropical était propice à l'exploitation de ces champignons, notamment sur les vastes plaines planétaires. Dans de gigantesques fermes, une main d'œuvre essentiellement composée de coléoptères moissonneurs taillait les pieds des champignons, qui étaient ensuite ramassés puis transformés dans les grandes cités de Neimoidia: Kaantay et Koto-Si.

Neimoidia restera à jamais gravée dans l'histoire comme le siège social de la Fédération du Commerce, fondée en 350 avant la Bataille de Yavin par les Neimoidiens comme un cartel commercial. Ce cartel devint de plus en plus puissant : une gigantesque flotte de cargos parcourait la galaxie pour fournir des produits divers et variés, au point que les petites entreprises, qui accusaient la Fédération de les étouffer, en vinrent aux actions terroristes, ou du moins supportèrent ces causes. La Guerre Hyperspatiale de Stark en est un exemple : Iaco Stark lutta contre l'emprise de la Fédération sur les routes commerciales de la République Galactique, mais échoua dans son plan. Ce fut le tour de l'Incident de Dorvalla, où une organisation nommée Front Nebula s'en prit à un cargo de la Fédération. Secoués par ces attaques, les Neimoidiens songèrent à acquérir une puissance militaire. Ce fut effectivement le cas lorsque Darth Sidious, alias Palpatine, approcha Nute Gunray et ses sbires.

La Fédération acquit alors une colossale armada de droïds et de chasseurs droïds. Neimoidia s'arma donc, avec les autres colonies neimoidiennes, et de nombreux droïds de combat furent entreposés dans des hangars. Une partie d'entre eux furent utilisés lors du Blocus de Naboo, un sévère camouflet pour la Fédération du Commerce et l'image de Neimoidia dans la galaxie. Dès lors, Gunray se rapprocha du Comte Dooku, disciple de Sidious, pour exporter la construction de ses droïds de combat hors de Neimoidia, afin de donner une bonne image au public. Cette image "positive" fut de courte durée puisque Neimoidia et ses colonies se rallièrent à la Confédération des Systèmes Indépendants, protégés par la Garde Neimoidienne, suite à l'ordre de conscription de tous les Neimoidiens en âge de combattre. A la fin de la Guerre des Clones, Neimoidia fut envahie par la République Galactique, de même que Cato, Deko et Koru Neimoidia, ce qui obligea les leaders de la Fédération à se cacher sur Mustafar, où ils furent tués par Darth Vader.

Le nouveau Vice-roi de la Fédération, Sentepeth Findos, fut forcé de signer un traité à Koto-Si où il reconnaissait que la Fédération se désarmait et était léguée à l'Empire Galactique. Une longue traversée du désert commença pour Neimoidia. Pour pallier à leur manque de popularité, les Neimoidiens se rapprochèrent de leurs cousins Duros, afin de créer une culture unie entre cousins génétiques. Ce mélange des cultures fut en effet très propice au changement de mentalité sur Neimoidia : sous la Nouvelle République, le sentiment républicain s'empara des natifs qui rallièrent ensuite de nombreux postes dans la Flotte et la Chasse, comme lors de la guerre contre les Yuuzhan Vong.