Fiche de Planète : Barab I

Barab I

 

Fiche technique   Description

Région : Bordure extérieure
Système : Barab
Population : 1,4 milliard
Races présentes : Barabel, Humain et autres

Type : Téllurique
Diamètre : 7 800 Km
Gravité : 1
Atmosphère : Respirable
Décors : Bad-lands rocheux, cavernes, collines et montagnes
Climats : Tropical la nuit, désertique le jour

Distance du noyau : 35 000 années lumières
Durée d'une journée : 60 heures standard
Durée d'une année : 146 jours locals

Affiliation : Empire
Niveau technologique : Galactique
Importation : Haute technologie
Exportation : Basse et moyenne technologie

 

Alors que certaines planètes dans la galaxie possèdent une végétation luxuriante, une faune développée et nombreuse ainsi qu'un climat qui se prête à la vie, il en va tout autrement pour la planète Barab I, planète natale des Barabels. Enveloppée d'une couverture nuageuse variant selon les heures du jour, Barab I ressemble à un astéroïde depuis l'espace tellement sa surface est pauvre en végétaux et constellée de montagnes, de canyons et autres reliefs rocheux. L'explication de ce relief est très simple, Barab I orbite très près de son étoile dans le système Barabel, et cette proximité oblige la planète à recevoir un bombardement constant de particules hautement caloriques en provenance de son soleil mais aussi des émissions de rayonnements nocifs pour les êtres vivants, tels les rayons ultraviolets. Ainsi bombardée, la surface de la planète n'est pas un lieu propice pour que des espèces vivantes puissent s'y développer.

Ce n'est que lorsque la surface de la planète est recouverte par les ombres que la température de la planète atteint un stade raisonnable et surtout convenable pour que des formes de vie hypothétiques de la planète puissent vagabonder à la surface afin de se nourrir. Et c'est exactement ce qu'il se passe. Une fois la nuit tombée, tous les animaux sortent pour chasser. Même si cela parait très improbable, la vie a réussi à se développer sur la planète en se réfugiant dans des cavités rocheuses loin en dessous de la surface de la planète, là où la température était plus supportable. Peu à peu, l'abondance, toute relative, de nourriture végétale a permis à des herbivores d'y vivre, puis à des prédateurs de se nourrir des herbivores. Le cycle de la vie était commencé. Ces conditions favorables dans les souterrains de la planète donnèrent naissance aux terribles shenbits, véritables fléaux pour les organismes de chair de la planète tellement ils sont féroces. Mais il est également apparu une autre espèce de reptile sur la planète, les barabels, créatures aux écailles solides et à la vision infrarouge pour se guider dans le noir et ainsi pouvoir chasser.

Les Barabels se développèrent sur, ou plutôt, en dessous de la planète et commencèrent à ériger des villes dans les creux rocheux, là où le soleil ne tapait pas trop fort. Alater-ka, la capitale de la planète est née de cette colonisation semi-souterraine de la planète. Peu à peu, les barabels construisirent des spatioports afin de faire du commerce avec le reste de la galaxie. Toutefois, le climat de la planète reste instable. Lorsque la surface est éclairée par le soleil, aucun organisme vivant ne peut survivre car toute l'eau apparente est immédiatement évaporée dans les couches hautes de l'atmosphère. Puis, une fois la nuit tombée, les gouttelettes d'eau se condensent, créant d'immenses nuages qui déversent des pluies diluviennes à la surface.